La Table interreligieuse de concertation du Québec accentue la pression avec un communiqué émis le lundi 23 février : les leaders religieux du Québec y réclament que les lieux de culte puissent accueillir 30 % de leur capacité le plus rapidement possible, comme c’est déjà le cas par exemple en Ontario ou en Europe. Elle « interpelle le gouvernement du Québec depuis plusieurs jours, car il est inacceptable que des rassemblements soient autorisés dans des salles de cinéma pour un maximum de 250 personnes, alors que les lieux de culte sont limités à 10 personnes dans les zones rouges ».

Read the Whole Article at its Original Source